Et oui, je suis aussi boitophile!

On a toujours besoin d'une boite, pour cacher nos petits secrets, nos bijoux, et souvent notre petit foutoir. Alors j'entasse les boites, en carton, en bois, et de temps en temps il me prend l'envie de leur donner une nouvelle parure.

Vous avez déjà vu une de mes boites préférées

J'aime beaucoup aussi celle-ci, qui est partie pour une bonne oeuvre, et qui j'espère, fait le bonheur d'une jolie dame!

boite customisée (4)

 

C'est une petite boite (16cm sur 9) qui contenait au départ un appareil auditif, je n'ai pas fait de photo mais imaginez une boite noire en carton dur, avec à l'intérieur des casiers en velours.

Après une sous couche blanche, j'ai fait un mélange de peintures acryliques pour obtenir une nuance vieux rose. Le dessus a été peint en vieux rose puis avec du ruban de masquage j'ai délimité des rayures. J'ai d'abord peint les rayures roses, et après séchage, j'ai recommencé pour faire les rayures noires.

 

boite customisée (3)

   3 côtés sont comme ça

 

 

 

 

 

 

 

boite customisée (2)

 

Devant, de la dentelle a été collée sur les 3 rayures noires centrales

 

 

 

 

 

boite customisée (1)

Je suis nulle en calligraphie... Je me suis servie de photofiltre pour imprimer la phrase aux bonnes dimensions, puis je l'ai décalquée. Ensuite il faut noircir au crayon papier copieusement le dos de la phrase décalquée. Puis positionner le calque au bon endroit, et c'est là qu'il faut se concentrer et ne pas trembler : repasser sur les mots au crayon en appuyant fort. La phrase est alors reportée sur la peinture. Il reste, toujours sans trembler, à repasser dessus avec une peinture 3D avec un fin embout.

boite customisée

J'ai imprimé une image rétro, toujours dimensionnée avec photofiltre, ahhhhhhhh que ferais-je sans lui?

découpée avec des ciseaux cranteurs sur les côtés, je l'ai collée puis protégée avec du vernis colle mat.

 

 

 

  Et l'intérieur est tout aussi féminin 

                                                                             

boite customisée (5)

 

"Au bonheur des dames" évoque pour moi la frivolité, la sensualité, l'élégance, et le début de l'émancipation de la femme.

Dans le roman de Emile Zola, le premier grand magasin parisien, "au Bonheur des Dames" ouvre ses portes. Toutes les bourgeoises s'y pressent pour faire leurs emplettes, trouvant là un prétexte pour s'échapper de leur maison où elles étaient cloitrées. Certaines femmes, moins fortunées, y trouvent un emploi leur procurant indépendance et un meilleur avenir.

J'imagine ces deux belles clientes, oisives, dont l'unique devoir est de paraitre, de tenir leur rang. Elles se plongent avec délectation et jouissance dans la profusion d'étoffes, de soieries, de dentelles, dilapidant allégrement l'argent du ménage.

Puis se font servir tranquillement une tasse de thé, en discutant des derniers ragots...

 

Comment, à partir d'une simple boite, en arriver là? Par moment mon imagination s'emballe et je pars dans mes rêves. Mais au fond, hormis que les femmes aient maintenant leur compte en banque, rien n'a changé. C'est toujours l'opulence et la cohue dans les grands magasins, les achats compulsifs, la fauche, et la pause-ragots entre copines.