Beaucoup de nos amies sont parties en vacances, et comme cet été incite plus au farniente qu'au bricolage, je vais essayer d'apporter un peu d'évasion à toutes les autres.

 

Vous vous souvenez de mon séjour en baie de Somme au printemps? Nous avons fait aussi une halte en passant à l'Abbaye de Valloire. C'est la seule abbaye cistercienne de France complète, conservée dans son état du XVIIIème siècle.

 

abbaye de Valloire

 

Dans la cour d'honneur, en fer à cheval, les communs, auparavant blanchisserie, boulangerie, écuries.

Valloire les communs

 

Sur la façade Est, ce poirier, accroché à la pierre blanche, a été planté en 1756! Les moines transformaient alors ses fruits en liqueur. C'est le plus vieil arbre fruitier de France, mais seules quelques poires peinent aujourd'hui à mûrir. Il est le symbole de l'abbaye.

 

abbaye de Valloire

 

L'ancien colombier, un privilège, du XVIème siècle.

Valloire le colombier

 

 

Située à Argoules, au coeur de la vallée de l'Authie, cette abbaye fondée au XIIème siècle a été largement détruite pendant la guerre de 100 ans et celles de religion.

Elle a été reconstruite au XVIIème et XVIIIème siècle, avec une architecture simple et sobre, comme le veut l'autorité cistercienne, mais curieusement, la décoration intérieure est baroque et rococo.

 

Valloire le salon d'honneur

Valloire l'église abbatiale

Valloire l'église abbatiale

 

Une grille sépare l'église en deux. D'un côté les moines blancs, notables qui avaient légué tous leurs biens à l'église. De l'autre, les frères convers, des pauvres qui faisaient toutes les corvées. Les deux communautés ne se mélangeaient jamais, chacune son dortoir, son réfectoire, et ils entraient à l'église par un couloir différent!

Valloire l'église abbatiale

 

Miraculeusement épargnée pendant la révolution, après le départ des moines en 1791, elle est occupée par une confrérie laïque d'artisans chrétiens puis par les religieux de Saint vincent de Paul. Transformée pendant la guerre de 1914 en hopital, elle devient enfin un préventorium, grâce à l'infirmière-major Thérèse Papillon.

La tubercolose est le fléau de l'époque et le préventorium voit passer jusqu'à 18500 enfants!

L'abbaye est toujours gérée par l'association fondée en 1922, mais les activités ont évolué.

Une maison d'accueil temporaire pour personnes agées est installée dans une ancienne grange à colombages.

 

abbaye de Valloire maison de retraite

 

Une partie de l'abbaye est consacrée au séjour d'enfants en difficultés, vivent là une centaine d'enfants placés par la justice. L'autre partie est réservée à l'hébergement des visiteurs.

 

Les revenus générés par le tourisme et l'hôtellerie aide l'association dans ses activités.

 

Nous avons dormi dans la cellule d'un moine convers!

 

Après avoir traversé le cloitre (dommage, le préau doit être magnifique l'été avec ses roses et son parterre fleuri),

 

Valloire le cloitre

 

 

puis emprunté un escalier majestueux, nous voici au dernier étage, le vieux plancher grince sous nos pieds. La chambre mansardée est spartiate, mais confortable et très propre.

 

abbaye de Valloire

 

Et elle donne sur le jardin!

abbaye de Valloire les jardins

 

Au petit matin, un rapide coup d'oeil à la salle capitulaire qui sert aujourd'hui pour les réceptions. Cette salle était très importante. C'est là que se prenaient toutes les décisions concernant l'abbaye. Là aussi que chaque jour, les moines blancs lisaient un chapitre des règles de leur communauté. Et que certains se faisaient réprimander, le cas échéant.

 

abbaye de Valloire

 

Puis un solide petit déjeuner dans le réfectoire, qui était autrefois la salle des moines. C'est là qu'ils exerçaient leurs activités diverses, artisanat, copies de manuscrits... Les boiseries de style Louis XV date du XVIIIème siècle et sont comme neuves.

abbaye de Valloire

abbaye de Valloire

 

Je vous emmène dans les jardins?

Mais je suis trop bavarde, ce sera pour une prochaine fois...