Nous reprenons la visite du Vietnam. Nous étions à Hué, capitale impériale du Vietnam, ICI.

(clic sur les photos si vous voulez les agrandir)

 

Protégés par des collines et des bois secrets, en bordure de la rivière des Parfums, les tombeaux des souverains d’Annam, les Nguyên, constituent une véritable « vallée des Empereurs défunts ». En Asie, la construction d’un tombeau « chambre de l’âme », est de la plus haute importance. Elle est liée au culte des Ancêtres et à la croyance d’une âme qui se déplace dans des zones supra-sensibles.

Le mausolée impérial doit symboliser la forme physique du souverain, la pureté de son âme ainsi que son rôle dans la vie publique.

La sépulture pour le corps, la tablette de l’esprit, la stèle qui retrace la biographie et les qualités du défunt, sont les trois éléments principaux de la sépulture. Elle sera construite dans un endroit isolé, à l’abri des mauvais génies, à l’image d’un grand palais entouré de pièces d’eau et de petits pavillons, symboles des plaisirs terrestres.

 

 

Le tombeau de Minh Mang (à 12 km du centre).


Minh Mang a régné de 1820 à 1841. Il meurt d'une chute de cheval à 50 ans (après avoir eu 142 enfants, on peut dire qu'il aimait les femmes!)

La construction du tombeau a débuté à la mort de l’Empereur mais ce dernier eut le temps d’en établir les plans de son vivant.

Une enceinte entoure le mausolée. On entre par le côté droit de la cour intérieure, la porte principale n’ayant été ouverte qu’une seule fois, pour laisser passer le cercueil royal.

 

tombeau de Minh Mang

tombeau de Minh Mang

 

 

tombeau de Minh Mang

Sur deux terrasses superposées se dresse le pavillon de la stèle dominant la grande cour aux mandarins, chevaux et éléphants de pierre.

 

tombeau de Minh Mang

 

 

 

Vient ensuite le pavillon de la Grâce Immense qui contient les tablettes funéraires de l’Empereur avec de part et d’autre, le lac de la Clarté Pure (Trung Minh).

tombeau de Minh Mang

tombeau de Minh Mang

 

tombeau de Minh Mang

tombeau de Minh Mang

 

 

Un triple escalier mène au tertre où se dresse le pavillon de repos à deux étages (Minh Lau).

tombeau de Minh Mang

 

  Au-delà d'un pont aux deux portiques, un escalier conduit au tertre funéraire recouvert de pins.

tombeau de Minh Mang

tombeau de Minh Mang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Harmonie avec la nature, calme, beaucoup de poésie se dégage de ces lieux. Et de ce lac en forme de croissant de lune qu'enjambent des ponts aux noms symboliques, pont de l'Intelligence, et pont de la Droiture.

 

 

Le tombeau de Khai Dinh (à 10 km du centre).

 

tombeau de Khai Dinh

 

Khai Dinh (1916-1925) fut le père adoptif de Bao Dai, dernier empereur du Vietnam enterré en France au cimetière de Passy. Il est mort de tuberculose à l'âge de 40 ans.

Le mausolée construit en pierre et ciment armé mélange style asiatique et style européen, Khai Dinh, qui avait visité la France, l'admirait beaucoup. On gravit un escalier monumental qui conduit à une première terrasse bordée de pavillons, puis à la terrasse de cérémonie ornée de mandarins civils et militaires, soldats, animaux...

tombeau de Khai Dinh

tombeau de Khai Dinh

tombeau de Khai Dinh

 

Au milieu de la terrasse, un pavillon octogonal abrite la stèle rédigée par Bao Dai à la mémoire de son père.

tombeau de Khai Dinh

tombeau de Khai Dinh

 

Le tombeau se dresse au-dessus des trois terrasses.

 

tombeau de Khai Dinh

A l'intérieur, un éblouissement, tout n'est que couleurs, dorures, éclat du cristal et des miroirs...

Les salles ont les murs recouverts de fragments de porcelaines et de verreries constituant des paysages ou des dragons. Devant l’autel, apparaît la statue en bronze doré de Khai Dinh, représenté grandeur nature, revêtu de ses ornements royaux. La statue a été réalisée en France, en 1922.

 

tombeau de Khai Dinh

tombeau de Khai Dinh

tombeau de Khai Dinh

tombeau de Khai Dinh

 

Ce tombeau est un des plus surprenants, par son architecture. Sa masse sombre de béton se détache d'une colline verdoyante, et contraste avec la flamboyance de la décoration intérieure du temple.

Contrairement aux autres tombeaux impériaux, il n'est pas entouré d'un parc paysager et n'est pas construit en bois. Le coût exhorbitant de sa construction et le faste de la Cour alimenta la grogne de la population, précipitant encore un peu plus la chute du système.

 

Mais je m'emballe, je m'emballe...C'est comme ça, je suis une passionnée!

tombeau de Khai Dinh

A bientôt pour la suite...