Après la balade dans la forêt de Barbizon, ou avant...

il est bien agréable de flâner dans ce petit village, qui a des allures de Giverny!

Dans la grande rue, non loin du parking, on fait un bond dans le passé à l'auberge Ganne, devenue le musée départemental des peintres de Barbizon.

musée de Barbizon

Cette modeste auberge était le principal lieu d'hébergement des peintres qui venaient trouver l'inspiration en forêt de fontainebleau. Les soirées devaient y être bien animées, et très arrosées! C'est émouvant de retrouver ces décors peints par les artistes sur les murs, les portes, et le mobilier...

musée de Barbizon

musée de Barbizon

musée de Barbizon

musée de Barbizon

L'auberge était aussi l'épicerie du village

musée de Barbizon

musée de Barbizon

C'est dans cette pièce que dormaient les aubergistes et dans cette cheminée que cuisaient les repas

musée de Barbizon

Une autre salle à manger était réservée à des officiers militaires qui manoeuvraient dans la région, et qui ne voulaient pas se mélanger aux joyeux lurons.

musée de Barbizon

musée de Barbizon

 

A l'étage, les chambres ne sont pas meublées, mais on y trouve la collection des oeuvres du musée, représentant bien sûr la forêt, puis les habitants et les vues du village, et enfin la plaine et les animaux.

musée de Barbizon

musée de Barbizon

 

Les peintres avaient pris l'habitude de crayonner et de peindre directement sur les murs de ces dortoirs, on peut encore y voir des traces que la dernière rénovation a mis à jour.

musée de Barbizon

musée de Barbizon

musée de Barbizon

Et un peu d'humour! 

"Voyons, c'est-y fini?......C'est tout de même fatigant de se reposer aussi longtemps que ça."

musée de Barbizon

 

 

Que devaient penser ces braves paysans peinant sous la tache, de ces peintres qui envahissaient leur petit hameau et les suivaient dans leur travail?

 

Continuons la promenade en entrant dans la chapelle, construite au début du XXème siècle sur une partie de la maison de Théodore Rousseau (le reste de cette maison n'est ouvert que pour des expositions temporaires du musée précédent).

A l'intérieur de la chapelle, une très belle exposition temporaire d'icones.

chapelle de Barbizon

chapelle de Barbizon

chapelle de Barbizon

chapelle de Barbizon

 

La grande rue s'étire, avec ses charmants commerces

Barbizon

avec ses galeries d'art

Barbizon

Barbizon

Barbizon

Barbizon

Barbizon

 

On ne peut s'empêcher de jeter un oeil curieux dans les cours et derrière les grilles...

Barbizon

maison de Diaz de la Pena

maison de Diaz de la PenaCette belle maison était celle du peintre Diaz de la Pena, un de ces peintres qui s'étaient installés définitivement, comme aussi Théodore Rousseau, Jean-françois Millet, Ferdinand Chaigneau...

En voilà un qui en a un peu marre de me suivre sur les traces des peintres, il m'abandonne pour parler mécanique, 

à Barbizon

et pour faire une petite sieste sur un banc devant la Maison-atelier de Jean-François Millet...

Comment une famille de neuf enfants a-t-elle pu vivre dans ces trois petites pièces basses, et par la suite deux chambres?

C'est ici que Millet a vécu, de 1847 à sa mort en 1875. Même quand il fut un peintre reconnu et aisé, il n'éprouva pas le besoin de changer de demeure.  C'est dans son atelier bien sombre qu'il peignit l'Angélus, les glaneuses...D'une santé fragile, consacrant sa vie au travail, il n'avait rien d'un homme joyeux, et n'aspirait qu'au calme.

maison atelier MilletCe musée privé abrite une collection d'oeuvres originales des anciens de l'Ecole de Barbizon ainsi que des objets personnels de Millet, correspondances, dessins, gravures...

rouet

Barbizon

20180510_153727

atelier JF Millet

Diaz de la Pena

porte bébé

Barbizon

Barbizon

Barbizon

 

 

Barbizon a vu passer tant d'artistes, en témoigne cet émouvant registre original de l'auberge Ganne!

registre de l'auberge Ganne

Ce jour-là, après avoir cotoyé leurs fantômes, je me sentais un peu nostalgique...