Envie de vous reparler de cette table ancienne que je vous avais déjà montrée ICI, avant et après restauration. Il y a bien longtemps, c'était au tout début de mon blog. Et oui, parfois je parle aux objets, j'aurais aimé avoir le talent des poètes!

La voici maintenant gardienne de quelques bondieuseries et autres vieilleries...je l'aime toujours autant.

bondieuseries

 

Plus en détails,

le bénitier et le pillulier de Lourdes, qui appartenaient à ma maman

bénitier

pilulier de Lourdes

(pour celles qui m'ont demandé des nouvelles, état stationnaire, son esprit s'égare de plus en plus, sans doute l'effet des patchs de morphine. Elle a perdu énormément de poids et est devenue extrêmement difficile à soigner, cris, pleurs, insultes, plaintes continuelles...100 ans, bientôt, le 13 aout!)

Lynda Lemay - La centenaire (Live)

Cette table accueille aussi mes trésors de chines, 

livres anciens

Deux des livres anciens que je collectionne,

le livre de la jeune fille et la véritable médecine de famille. Je suis fascinée par l'éducation qui l'on donnait aux femmes au siècle dernier!

livres anciens

Deux cadres bombés qui devaient être relookés, mais qui me plaisent ainsi, avec leurs tons fanés.

cadres bombés

Deux missels anciens, je ne sais pas de quelle matière est faite la couverture rigide du premier, du bakélite?

missels

Et pour accompagner cette montre gousset du grand père de l'homme, des petits cadrans, signes du temps qui passe,

cadrans de montre-gousset

 et un porte-montre d'un autre temps qui a tellement de charme à mes yeux.

porte-montre gousset

Pour protéger les miens, mieux vaut avoir plusieurs anges-gardien! Bon, les miens sont plus occupés à se bécoter, mais sait-on jamais...

angelots

Et bien sûr, la vierge blanche dans son globe ancien, avec le chapelet en nacre de ma maman.

vierge sous globe

 

 Ce matin, j'ai enfilé ces perles en bois, petit DIY trouvé à Action

guirlande

J'envisage de remplacer les cartes en anglais par des photos de mes pioupious, quand ils viendront  cet été, ils ont tellement grandi! 

bondieuseries

Pour la petite histoire, sachez que j'ai suivi des cours d'éducation religieuse de 4 ans à 18 ans. A 4 ans, je pleurais pour y aller, c'était juste à côté de la maison et j'avais si peu de distractions! Nous habitions en face de l'église dont ma mère s'occupait bénévolement, ainsi que du presbytère.

maison de mon enfance

église

 Au lycée, pourtant laîque, il y avait des cours de cathé facultatifs jusqu'au Bac, et c'était mieux que d'aller en permanence. Surtout qu'on avait droit à une sortie annuelle avec l'aumonier.

Ce petit coin de bondieuseries est sans doute du à ces années de mon enfance, je me considère plus aujourd'hui comme agnostique, avec des périodes de questionnements, de doutes, de rejet, suivant les aléas de la vie et du monde autour de moi...

Mon entourage regarde plutôt ça avec amusement...et vous, exposez-vous des bondieuseries?